Sourdeval – Lisieux

  • Le vent toujours le vent… Nous avons fait un bivouac le long du Noireau, le meilleur depuis notre départ, un grand merci au monsieur qui nous a laissé son champ. Nous étions dans un joli fond de vallée aux versants pentus (à l’abri du vent), le long du ruisseau donc, et sur un sol plat et moelleux – pour le moment ma meilleure nuit. Et pour couronner le tout il y avait un gros tas de cendre encore rouge, en partie (tellement gros que le pipi de Léo a seulement réussi à faire un petit trou dedans – air ravi du Léo), qu’on a relancé le matin pour nous griller nos tartines, c’était tellement bon qu’on s’est arrêté le sac de pain vide.Direction la Suisse Normande, qui n’a pas que les vaches pour rappeler la Suisse mais aussi les monts et les vaux, et quand on les monte en vélo avec une carriole pour l’un et Lila pour l’autre attachée aux fesses, ça ressemble furieusement à une grosse, une très grosse montagne. En attendant on était loin d’imaginer des paysages pareils en Normandie, c’est très beau, la prochaine fois que l’on voudra se faire une balade type Jura on s’évitera la traversée de la France et on ira en Suisse Normande pour le week-end (on traversera tout de même la France pour aller voir la famille et les amis !). Bivouac un peu en pente dans un champ près de chevaux, Lila est ravie, elle fait tout à côté d’eux : manger, se laver les dents… Pour notre part, nous dominons la vallée brumeuse de l’Orne, avec le soleil couchant rose-orange, c’est assez magique.

    Les enfants pédalent de mieux en mieux, Lila surtout quand on arrive à lui faire oublier qu’elle pédale en faisant des jeux de mots avec elle !

    Du vent, du froid et du soleil, les oreilles sont cramées malgré la crème solaire, seule Anne et son bonnet vissé au crâne (parfois sous la capuche, et le casque par-dessus !) a résisté. Pascal a scotché des bouts de tissus sur son casque du plus bel effet pour protéger ses oreilles du soleil. Preuve que le ridicule ne tue pas, il est toujours vivant ce soir. J’essaie de me tenir à distance sur la route, je ne suis pas certaine d’être aussi résistante que lui sur ce plan…

  • Samedi soir. Nous sommes sur Bretteville sur Laize, où était censé se trouver un camping, on a bien cherché : rien, il est presque 18 heures et nous venons de pédaler plus de 30 km, un record pour nous. Alors, on cherche un champ vide de bœufs, pas facile à trouver, finalement Caroline nous propose de dormir chez elle et son mari, dans une magnifique demeure du 17ème entourée de chevaux.  Nous y mangerons des lasagnes succulentes et ferons la connaissance de Bénédicte et ses enfants Stéphane et Nell(y). Merci à eux pour cet accueil.
  • Dimanche, rencontre chez le boucher : cet après-midi nous allons vers Lisieux. Rendez-vous est pris par maman lundi pour le dentiste, j’ai perdu un gros plombage, ça fait un trou et pour ceux que ça fait rire et bien c’est pas marrant. En route on trouve une pancarte « bienvenue à la ferme », tiens, peut-être un camping et on a vraiment besoin d’une grosse douche, je vais chez le boucher me renseigner pour ne pas faire de kilomètres pour rien (Lila ne nous le pardonnerait pas). Ce n’est pas un camping, mais une cliente présente me propose de venir chez elle, ils ont une ferme et une petite maison en travaux où nous pourrons nous laver. Nous arrivons dans une magnifique propriété avec veaux, vaches, canards et moutons. Les enfants donnent le biberon à Laurent et Léo, deux agneaux et  nous nous couchons à minuit (record pour nous) après une soirée très sympa avec nos hôtes qui se trouvent être Hollandais et nous conseillent ainsi de passer par l’est des Pays-Bas.
  • Pascal nous a fait fondre notre compte en gros mots avec les automobilistes pas toujours très patients pour nous doubler. Il est à la recherche d’un bazooka, d’une hache, d’une tronçonneuse et j’en passe (si vous avez sous la main, on prend, en poste restante).

 

A bientôt, à la prochaine connexion (le prochain Mac Do !)
Les boyaux en folie 

Les photos sur Picasa

13 Réponses to “Sourdeval – Lisieux”

  1. brindeau domi et alain Says:

    bjr,

    ns suivons votre périple avec un gd bonheur!
    les photos sont tres belles, les commentaires supers!

    merci pour tout; on a l’impression d’etre avec vous,

    bisous à ts les 4

  2. véro Says:

    Coucou les 9 roues!
    Merci de ce blog très vivant. Par les images, il ressemble à une plongée dans le printemps. Les textes sont lyriques (Pascal), comiques (Anne), quotidiens (Léo et Lila). En photo, Pascal semble très intéressé par les vaches et les cimetières…étrange! Je suis jalouse de votre aventure, alors je me venge pendant les vacances par des randos kayak (Houat-Hoëdic, tour de Groix, l’Arcouest -Tréguier), des balades à vélo et des plantations de tomates cerises sur le balcon…pendant que Guy bosse, bosse, bosse!. Je vous souhaite du vent de sud pour la suite, et moins de froid la nuit.
    Bise
    Véro

  3. ln gurval Says:

    C’est drôle, je n’imaginais pas pascal rêver d’un bazooka, ceci dit je ne le connais pas vraiment !

    Nous rentrons de 3 jours en mer et ça fait du bien de vous lire ! nous étions à Houat puis Dumet où nous ont rejoint Claire, Vincent et Lou sur Globule.

    CARNET DE BORD de PEN CRACKET du Dimanche 18 avril

    Nous sommes descendus sur l’île. Lou et Hannah ont rempli leur poches de cailloux !
    Ensuite nous avons collé les bateaux pour le dîner, c’était génial de se retrouver tous ensemble là, au milieu de l’eau avec nos deux « petiotes ».
    Nous sommes repartis le lendemain vers Arzal avec un très beau temps, une brume « gentille », une mer d’huile et un vent doux mollissant jusqu’à zéro « noeud ».
    Gurval a fabriqué des petit bateaux pour les filles avec des os de sèche.

    Note d’LN :
    1) Hannah barre « à la sensation », elle est douée. Nous pouvons la laisser guider le bateau (en mer) pour faire autre chose, mais pas longtemps.
    2) Chapeau bas pour Vincent qui embarque sa famille sur Globule et fais ce périple sans encombre alors qu’il y a un an, il n’y connaissait rien du tout !

    Bises de mer pour les 9 roues libres.
    A bientôt de vous lire.

  4. Guy Says:

    Retour à la vie sauvage

    Le Front Popu en 36 ouvre la voix aux premiers congés payés, quinze jours, c’est la folie. Avec la gauche en 82, ce sera 5 semaines. Je ne regarde pas trop les actus mais si je comprends bien, aujourd’hui c’est passé à 5 mois. Vous avez raison les copains de profiter de cette avancée sociale remarquable. Bien sûr, ce sera une évasion raisonnable, pas une destination très lointaine si je ne me trompe, ni hotels de luxe, ni voyages en avion… Là, vous avez eu le nez creux car le volcan Eyjafjallajokull, comme son nom l’indique, a craché tout haut ce que pensent tout bas les islandais de la crise économique mondiale et les avions sont cloués au sol sur une bonne partie de l’Europe. Bravo !… L’échappée est belle, et c’est avec des machines sommaires et sans chichi que vous vous évadez : des bicyclettes. Pas fiers, vous sortez le casse-croûte et la chopine de la musette pour le pique-nique en famille au bord des petites routes et des chemins. Vous plantez vos tentes bien rustiques là où les vaches broutent et chient sans plus de façons. Les visages, ou plutôt les oreilles, rougies par le vent et la force du pédalage, oubliant petit à petit les paroles mesurées des urbains, c’est à grands cris que vous vous apostrophez. Les rires plus sonores, l’ambiance plus bruyante. Vous sillonnez le bocage normand et le voyage se teinte d’un parfum d’aventure.

    Vous allez prendre goût à cette vie de bohème, retrouver les instincts enfouis, regarder les étoiles, sentir la terre qui s’éveille au printemps. Légère callosité au début, la corne va vous pousser au creux des mains, sous les pieds et à l’arrière train, ça commence toujours comme ça. J’observe Pascal, les oreilles vont pousser en tombant un peu comme celle d’un chien. Vous vous surprendrez à faire des mimiques simiesques. Même les odeurs, la fragrance de la bête se fera sentir le soir.

    Transhumance à l’apparence de vacances, vous répondez à l’appel du nord. La mythologie inuit de Paimpol vous a imprégné à travers ses pratiques traditionnelles proches des éléments naturels, comme l’eau, les rochers, le vent et les animaux. L’évolution des espèces doit être comprise comme une adaptation, c’est fabuleux d’assister in vivo à cette transformation. Nous avons hâte de vous lire…. tant que vous gardez cette faculté si humaine…

    Que vos chambres ne manquent pas d’air !

    Guy

    • 9roueslibres Says:

      Oh que ce fut bon de te lire au chaud dans notre tente après un passage au Mac Do pour récupérer les messages ! (Du Mac do à l’évolution Darwinienne ça fait un saut). On a bien ri, merci encore.

  5. Paco Says:

    Ce qui est marrant dans le voyage c’est la vitesse, quand on va vite on ne se rend pas bien compte du changement et le dépaysement n’est que partiel, par contre quand on prend le temps de voir évoluer son environnement (a faible vitesse : a pied en vélo etc.), on voit les choses différemment, et on se laisse facilement « enivrer » par les paysages. De plus je crois que faire un effort physique pour découvrir ces nouveaux territoires participe au jugement que l’on peut avoir . Je suis a peu prêt sûr, Anne, que si tu retourne dans la Suisse Normande tu n’auras pas les mêmes sensations. Dans tous les cas je suis convaincu que l’on voyage très mal actuellement, on a soif de kilomètres et c’est tout… Bon, a part cette note un peu pompeuse, je te l’accorde, je vois que votre périple se passe pas trop mal. Vous avez du bol qu’il fasse super beau en ce moment, c’est génial pour appuyer sur les pédales et pour le bronzage…
    Pendant ce temps nous on vaque a nos occupations courantes, a part une petite sortie en kayak mercredi dernier avec Titouan a Loguivy, en kayak double je vous rassure. Vous avez le bonjour de Francois, qui n’était pas au courant de votre petite escapade…
    Bon continuez à pédaler, a alimenter votre blog et a nous envoyer des photos, c’est super…
    Grosses bises a vous 4 même à Pascal, je sais qu’il adore ça.
    A+

    • 9roueslibres Says:

      Merci pour ce message et ce petit passage philosophique. Pour parler du bronzage, tu devrais voir ce soir mes bras et les épaules juste au dessus, on passe du blafard à l’écrevisse ! Bises

  6. Cat Says:

    Hello,
    J’espère que le moral tient bon. on pense bcp à vous … nous on revient de vacances avec au moins 30 km par jour …en camion…
    notre voyage norvégien se précise – le bateau est reservé jusqu’a Bergen – Vivement que l’on vous y retrouve.

    Plein de gros bisous

  7. Guy Says:

    Coucou les grands voyageurs, déjà bon point pour vous vous avez bien fait de pas prendre l’avion comme ça pas de problème de Volcan.
    J’éspère que votre périple continue pour le mieux , le plus agréable n’est que devant vous avec les beaux jours qui arrivent ( ils sont déjà arrivés à Vezin)
    N’abusez pas trop des bonnes bières Belges en passant la frontière, à partir de La Panne ily a des trucs sympas notaement aux fruits.
    De notre côtés nous rentrons de vacances ou nous avons eu une semaine estivale en Touraine entre châteaux avec vignobles ou sans………
    Attendons des nouvelles de la suite du périple avec impatience.
    Bon courage à vous 4
    Guy

  8. Leo & Lut Says:

    Nous avons vu les images sur picasa et c’est formidable. Félicitations pour les images mais surtout pour l’exploit formidable! Vous pouvez me croire, dès que vous arrivez ici, dans le nord de la Belgique ( la Flandre), et les Pays Bas ( le mot l’explique déjà) il vous restent pas beaucoup de collines et certainement pas de montagne! Nous, Lut & Leo, sommes absents du lundi le 10 mai l’après-midi jusque samedi le 15 mai le soir! Il serait terrible que vous arriverez exactement dans cette semaine là.
    Nous voulons vraiment être là pour vous accueillir!!! Beaucoup de courage et à bientôt.
    PS notre gouvernement est démissionaire à cause d’une querelle linguistique, mais ne crains pas, soyez les bienvenues!!!!

  9. Manoune Says:

    J’ai regardé la météo : encore beaucoup de soleil demain, et chaud. Ca se couvre jeudi, pour devenir froid à nouveau. Mais pas ou peu de pluie : tant mieux !
    Le vent : faible et favorable, pour le moment… Profitez : dimanche prochain, il tourne au Nord.
    Je pense à vous très fort.

  10. Leo & Lut Says:

    Félécitations! Formidable! On a vu les photos! Mais l’exploit!!!! On attend bien votre arrivée ici! Dès que vous arrivez plus dans le nord, vous ne passez plus de montagne, même pas de collines dans la Flandre. Il y en a, mais il faut les chercher! Et dans les Pays -Bas ( le nom l’explique déjà) c’est encor plus plat!!!
    Nous avons prévu une absence du 10 au 15 mai et je crains que c’est exactement la période de votre arrivée ici dans notre région! Si c’est possible donnez- nous un signe le weekend prochain. Nous voulons encore tou préparer et arranger pour votre accueil ici!
    Bon courage et à bientôt
    Lut & Leo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :