De Eemhof – Appelsha

En quittant Center Parc on longe assez longtemps la Velouwemeer (pour ceux qui se demandent, c’est de l’eau douce !), zone passablement touristique avec par endroits de gigantesques campings. Mais nous découvrons aussi les Natuurkampeerterrein, dont certains (dont celui de Zeewolde) ne sont pas gardiennés et où on laisse le paiement dans une boîte aux lettres. Vous remarquerez au passage cette étrange manie dans la langue néerlandaise du doublement des voyelles, et les mots de trois kilomètres (ils sont fous ces Hollandais).

Après la région très urbanisé d’Utrecht, on traverse un paysage beaucoup plus rural, et les lotissements aux petites maisons bien rangées laissent la place à de grosses demeures plus traditionnelles, qui jouxtent souvent l’élevage.

Ce ne sont pas les campings qui manquent, par confort et souvent nécessité nous y dormons tous les soirs, à la grande joie des enfants qui y trouvent souvent pleins de jeux, et avec quelques regrets de Pascal pour la tranquillité et la liberté des bords de champs (ce soir nous avions par exemple un groupe de boulistes à 3 m de nous pendant que nous dînions, cela a permis aux enfants de manger assis devant le jeu, on les aurait cru devant un écran de télé diffusant un match, chacun avait choisi son équipe.).

On pensait avoir fait le tour des paysages aux Pays Bas, grandes étendues de pâturages, forêts landaises, polders en cultures, zones marécageuses du bord des rivières… Mais que nenni, nous venons de traverser une vaste zone de landes et de forêts (dans le périmètre du parc national du Drents-Friese Wold), assez inattendue. Mais qui dit forêt, dit moustiqueS, nous faisons des concours avec eux, genre 15-0 pour Pascal qui adore les attraper au vol pour les écrabouiller (sadique !). Par contre beaucoup moins facile avec les midges, sales petites mouches minuscules et très vives qui ont l’apparence d’inoffensifs moucherons et s’avèrent beaucoup plus voraces, nous laissant des petites marques rouges qui grattent, qui grattent…

Lila va beaucoup mieux, en plus je la remorque régulièrement pour éviter qu’elle ne se fatigue trop. On en profite pour réviser les tables de multiplication, qu’elle maîtrise parfaitement et les conjugaisons (déjà moins facile pour elle).

Après une bonne journée de pluie, grise et ventée (plus ou moins dans le dos) comme il se doit, le soleil est de retour, tadaaa.

Dimanche, sous la pluie donc, nous traversons de jolis paysages et de jolis bleds (dont Molecaten), déserts ou quasi. On croise quand même quelques cyclistes sur le chemin, en général mal équipés pour la pluie et bien mouillés. Nous passons aussi deux bacs. A l’embarcadère du premier, paumé dans la campagne, une bande de joyeux lurons chantent au son de l’accordéon, à l’abri d’un auvent accoudé à une caravane. Le second bac est peu banal, tiré à la main sur un câble (vous admirerez ci-dessus l’air concentré du batelier !). Ambiances, et sympathiques rencontres.

Arrêt le midi dans une baraque à poissons, typiquement local ; dégustation de hareng cru et de hareng fumé (ou séché ?), c’était bon. Dégustation aussi d’autres poissons frits, les enfants ont adoré. Nous découvrons un autre truc (et vous allez comprendre pourquoi « truc ») ressemblant à un poisson momifié sous son emballage plastique, mais qui s’avère être du maquereau fumé et surtout drôlement bon.

Nous avons utilisé le bon pour le pressing, les duvets des enfants ne sentent plus le poulailler, ce n’est pas plus mal le matin quand on ouvre la tente.

Les photos sur Picasa

9 Réponses to “De Eemhof – Appelsha”

  1. annick Says:

    je regarde chaque jour pour voir si vous avez écrit et quand c’est le cas, c’est un régal de vous lire. vous êtes de devenus de vrais écriains !!Quelle aventure pour vous et surtout pour les enfants, je pense que tout le monde va s’en souvenir. Alors bravo et bon courage pour le reste de la route. On pense bien à vous et on espère vous voir à votre retour. Annick Jean-Jacques et Tom (qui vaa voir 5 mois le 6 juin déjà !!!)

  2. dominique B Says:

    En Norvege, les enfants ne serons pas déçus car en jeux d’extérieur,
    ils sont très bien équipés;

    Pour les fromages, c’est plus risqué ! il vaut mieux manger du poisson!

    bises et bon courage à Lila qui a retrouvé la forme.

    ps: la maman cygne et ses 2 petits, chouette photo.

  3. brindeau jean Says:

    C’est toujours avec grand plaisir que nous prenons connaissance de vos notes de voyage.Elles sont très intéressantes et agréablement exprimées. Vous avez des talents de reporters. Nous pensons aussi aux petitezs jambes.N’est-ce pas trop leur demander.Qui va loin ménage sa monture.Nos grands bisous vous accompagnent Papy et Mamie

    • 9roueslibres Says:

      Merci pour le message, j’espère que nous aurons assez ménagé les montures pour aller jusqu’en Norvège et en revenir, mais pour le moment tout va bien.
      Bisous aux Chartrais, Chartrois et autres Chartresiens

  4. Guy Says:

    Bonjour la tribu,

    Un beau voyage est sans doute une immersion et il y a des signes qui ne trompent pas. Pascal se pare de belles bacchantes dignes d’un fier viking. Léo et Lila sont curieux et ont l’air de se sentir chez eux partout. Anne joue la maman cygne et ses 2 petits. Les photos sont excellentes et nous transportent par télépathie auprès de vous. Nous essayons d’être discrets et de ne pas vous importuner mais retournez-vous, écoutez ces petits mouvements d’air, voyez l’oiseau qui tourne la tête, nos présences amicales doivent certainement se manifester de temps à autre.

    La vie ici est plutôt sympa. Pas mal de randos kayak en amoureux et de beaux bivouacs (Houat-Hoëdic ; Belle-Ile ; Les Glénans…) et d’autres projets collectifs avec les copains. Une participation au beau numéro de Carnets d’Aventures « Voyager sur l’eau ». Tant qu’au voyage à vélo, il se résume surtout pour nous à nos trajets maison-boulot mais quand on sera grands, promis on ira loin comme vous.

    Puisqu’on parle de vélo et d’aventures, voici le blog « AS3R – Aventures sur trois roues ».

    Etape 55 : Mardi 1er juin 2010 : « …Un peu dépité, je reprends ma route vers la Finlande. Je ne suis qu’à 24 kilomètres de la frontière et, même si j’ai déjà fait beaucoup de kilomètres aujourd’hui, il n’est pas tard et je ne suis pas fatigué. Il est donc envisageable de passer en Finlande ce soir…. » (extrait)

    Un voyage « Cap Nord 2010 » qui a débuté le 3 avril 2010 et qui nous est raconté par Philipe Lasnier kayakiste au long cours et cycliste, bien connu de Pascal et Anne, sur son blog http://www.as3r.fr/

    « … L’objectif est de rejoindre le Cap Nord et d’en revenir sans utiliser d’autres moyens que le tricycle couché. C’est un voyage de six mois et de près de 10 000 km que je ferai seul, sauf si le hasard des rencontres me trouve un compagnon de voyage. Le trajet prévu passe par la Normandie, les côtes de Belgique, de Hollande et d’Allemagne, le Danemark (îles de lloland et Sjaelland), la Suède, la Finlande et la Norvège jusqu’au Cap Nord. Le retour se fera en ferry jusqu’au Nord du Danemark, puis en tricycle via l’Allemagne, la Hollande et la Belgique, jusqu’à la maison…. » (extrait)

    Que les dieux du vélo, des bonnes bières et des glaces à la vanille vous protègent.

    Guy

    • 9roueslibres Says:

      On a bien cherché dans l’oeil des moutons, mais non, c’est vraiment trop con ces bêtes là. Les oiseaux qui chantent à 4 heures du matin, au petit jour… des fois c’est un peu tôt pour une présence amicale. La biche qui fuit au coin d’un champ ? Mais non, mais c’est bien sûr, les huitriers pies régulièrement aperçus aux bord de l’Elbe et des canaux des Pays Bas ! En tous cas nous regarderont toutes ces bêtes d’un oeil différent.
      C’est toujours un plaisir de te lire, bise à Véro et bonnes balades.

  5. martine Says:

    je suis toujours impatiente d’ouvrir 9 roues libres pour trouver la prose de pascal anne leo lila et je cherche toujours dans les commentaires si guy a laisse sa plume filer merci guy

    martine

  6. brindeau jean-paul & maryse Says:

    Merci pour votre carte.C’est sympa de trouver le temps d’écrire. Nous suivons votre progression et apprécions les commentaires de tous. Mardi 15 juin, nous serons à Bergen.On espère vous y retrouver à moins que ce ne soit à la fin de notre voyage les 26/27 juin!
    Bisous de nous deux

    • 9roueslibres Says:

      On a beau pédaler vite ça risque d’être un peu juste tout de même pour fin juin. Bon voyage et profitez bien. On cherchera des traces de votre passage quand on y sera…
      Bises

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :