Folkestone – Chichester

Nous voilà donc repartis vers Portsmouth, en traversant maintenant des paysages plus agréables, semblant moins déshérités. Il y a du relief (collines, falaises), ceci expliquant peut-être cela ? Par contre, les routes ne sont pas plus sûres et les conducteurs toujours aussi imprudents avec notre vie ! Souvenir effrayé de la montée vers Hastings, sous l’orage, en poussant les vélos sur le bas-côté inexistant, presque dans le noir dans les passages sous les arbres, avec les voitures qui nous rasent et nous arrosent au passage.

Après Folkestone, la côte devient assez touristique, beaucoup de monde, un peu moins de saletés qui traînent (ou nous nous sommes habitués).  La sécurité règne toujours entre les barbelés, les milices privés, les caméras… Et nous découvrons maintenant les rues et quartiers privés, interdits d’accès aux non résidents ! Les pauvres d’un côté, les riches de l’autre ? En tout cas c’est l’impression que ça donne. Par contre les Anglais restent toujours aussi sympas, ils s’intéressent, nous demandent si nous avons besoin d’une indication sur la route quand nous sommes arrêtés, viennent nous parler dans les campings…

Les campings, parlons-en, beaucoup moins bien équipés que leurs homologues européens que nous connaissons, du coup la lessive n’a pas été faite depuis… longtemps ! Les gens sont en vacances, nous avions l’habitude de grandes étendues vides et aujourd’hui la place disponible est chère. Et c’est beaucoup plus bruyant – après la « gay pride » de Brighton du 6 août, les Tchèques de Ford le 7 (nous, bien installés tranquille, et là un bus entier arrive pour se poser tout autour de nous !!! La tête qu’on faisait devait être pas jouasse puisque la gérante du camping est venue nous rembourser la moitié du prix du camping !), nous avions hier les parents d’élèves et leurs enfants faisant la fête jusque fort tard…

Pour ce qui est de la météo, nous avons été bien saucés, mais surtout le VENT. Durant notre aller vers la Norvège, les enfants ont rempli les églises de cierges pour avoir du vent du sud, et bien les voilà exaucés au-delà de ce qu’ils attendaient mais un peu tard. Du coup nous devons forcer sur les pédales, c’est désagréable et pénible mais bon ça fait les mollets.

Les enfants ont goûté la jelly, ils adorent. Quant à moi je fais des infidélités à Hagen Dazs puisque je me mets à aimer les « soft ice » (glace italienne), il est temps qu’on s’en aille. Et Pascal, lui, écume les pubs : bières, cacahuètes… (il a décidé qu’il les auraient toutes goûtées avant notre départ).

Les photos sur Picasa

5 Réponses to “Folkestone – Chichester”

  1. louradour pascale Says:

    Toujours de belles photos, et des commentaires comme si on y était!
    C’ est très sympa de vous lire, grands et petits.
    Bonne dernières journées avant la France. Quelle joie alors de retouver son petit univers, sa chambre et son lit après cettece voyage magique .
    Bravo et bonnes pédales.je vous embrasse.Pascale

  2. louradour pascale Says:

    Toujours de belles photos, et des commentaires comme si on y était!
    C’ est très sympa de vous lire, grands et petits.
    Bonne dernières journées avant la France. Quelle joie alors de retouver son petit univers, sa chambre et son lit après ce voyage magique .
    Bravo et bonnes pédales.je vous embrasse.Pascale

  3. flodelourdes Says:

    salut anne,
    je te salue bien fort et je te félicite toi et toi famille pour cette belle aventure qui se termine apparement d’ici quelques jours, les héros seront de retour chez eux !
    c’est vraiment formidable ! (tu peux être sûre que moi je ne l’aurai pas fait, d’ailleurs j’ai un frein de casser sur mon vélo, donc peux pas !!!!)
    milles pensées pour toi et ta famille,
    je t’embrasses bien fort anne
    flo (btsa)

  4. Camille Says:

    J’avais pensé qu’après 6 mois de rando intensive vous alliez revenir avec des corps d’athlète mais si je mets dans la balance les Haagen Dasz, les cacahuètes et maintenant la jelly… plus si sûre … ?

    De notre côté, un événement à célébrer: Inès a fait pipi dans un pot (succédant à 2 pipis et 2 cacas sur le parquet du salon – c’était une semaine très chargée). Comme quoi, de chaque côté de la ligne, nos préoccupations majeures sont les même (toilettes publiques / pot, même combat).

    Bises !

    Camille

  5. Lilie Says:

    Je conseille à Pascal, l’Allemagne ou l’Autriche. Déjà, naturellement, les barmans posent devant toi un demi-litre de bière quand tu leur en commande une, de plus chaque région voire ville possède sa propre marque de bière favorite (il en existe plus de 1000 ;-)) C’est qui qui va être ravi de faire un tour par là-bas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :