Okehampton – Litton Cheney

P1160296

Mercredi… c’est pluie. Le bruit des gouttes sur la tente et les rafales de vent qui secouent la toile nous réveillent vers 5h30. On somnole jusque vers 9h, Pascal doit faire réparer son vélo dont un ressort de frein a cassé hier soir et le vélociste du bled voisin ouvre à 10h. Il pleut toujours (d’ailleurs ce ser a sans discontinuer jusqu’au soir), Anne est bien obligée de rester attendre à bouquiner dans son duvet ;-).
Au « centre » de Topsham, un magasin d’antiquités occupe un bâtiment de 3 niveaux au bord de l’estuaire de l’Exe qui abrite, entre autres, une collection terrible de vieux outils de travail du bois (ciseaux, chignoles…), à en faire baver un que je connais. Et puis, il y a la chouette petite boutique du loueur réparateur de vélos Route 2. Réparatrice en l’occurrence, bricoleuse dans l’âme, assistée d’un jeune chat blanc et noir. Elle n’a pas la pièce et passe plus d’une heure sous la pluie (le vélo ne rentre pas dans l’atelier) à essayer de trouver un ressort qui s’adapte dans son stock de pièces d’occasion, pour finir in extremis par attacher un bout de tendeur entre le bras du frein et le porte-bagage. Et ça marche! (ça tiendra sans souci jusqu’au magasin d’Exmouth qui a la pièce en stock). Elle ne veut pas qu’on la paye pour le service: « It was fun! ».
Les routes sont maintenant toujours partagées. Elles sont souvent très étroites et bordées de haies (orties) sans bas-côtés. Nous laissons régulièrement passer les voitures qui nous le rendent bien en attendant que nous ayons fini de grimper la côte pour nous croiser… ça peut être long mais ils ne s’impatientent pas (sadiques ?).
Vu le temps, nous nous arrêtons peu après Exmouth, à nouveau dans un camping, Ladram Bay Holiday Park quelque chose qui au total fait 5 étoiles…, en fait un immense camping en escaliers face à la mer (probablement le camping du bled voisin était-il plus sympa). On nous propose un emplacement « very tiny » à prix réduit, en fait d’une taille bien suffisante pour caser la tente, le tarp et les vélos, et abrité du vent, parfait. En fait de mer, c’est à peine si on entrevoit quelques crêtes d’écume, tout le paysage est noyé dans les nuages et la bruine… Demain, peut-être?

Jeudi, ben pourquoi changer les habitudes… il pleut… les affaires sont détrempées mais notre moral est plutôt bon. Ce soir s’il pleut encore on fait un B&B et basta.
Finalement, il ne pleut que par intermittence. Nous enchainons de très grosses côtes, plusieurs fois le pied à terre et voyons de beaux paysages qui manquent du petit rayon de soleil pour que la photo soit parfaite. Les églises que nous visitons ont toutes un coin jeu pour les enfants par contre aucun cierge. Le sol détrempé, les terrains en pente et les nuages noires ne motivent pas pour le camping sauvage. Après une journée type montagne, plus de 1300 mètres de dénivelés positif (s’il vous plait) nous nous posons dans un camping à moitié à la ferme avec une ambiance familiale sympa. Le tarp est ressorti pour la dernière pluie de la journée.
Vendredi, réveil sous…le soleil. Je m’empresse de faire de la lessive plus grand chose de propre. Pascal change les plaquettes de frein de mon vélo qui sont déjà usées (elles étaient neuves au départ). En retendant la chaine de son vélo, l’écrou de sa roue arrière foire (dixit Pascal). Il fera un aller retour au bled voisin (18 kilomètres et le denivelé qui va avec) pour trouver la pièce… On partira juste avant midi, mon linge est sec malgré deux averses :). Nous nous arrêtons dans un magasin à la ferme, après avoir attendu la « caissière », nous nous rendons compte qu’il faut écrire sur un papier ce qui a été pris puis après une addition mettre l’argent et prendre la monnaie dans une caisse bien dotée ! Petite journée au final qui se termine dans un pub derrière le terrain ou nous avons monté la tente. Devant une pinte nous comptons les jours et arrivons à la conclusion qu’aller jusqu’à Portsmouth risque d’être un peu juste. Nous ferons une grosse journée demain (si le vélo de Pascal tient le coup (sa dynamo avant claque à chaque tour de roue et les jantes sont fendues par endroit… je sais quel est son prochain cadeau ;)) et ferons le point de nouveau à Pool. Normalement, beau temps toute la journée demain… wait and see.

Les photos ici

 

Une Réponse to “Okehampton – Litton Cheney”

  1. leo laureys Says:

    Anne et Pascal,

    en flamand traduit en  » français » . . . nous suivons votre route, mais pourqoi vous tournez toujours vers le nord? l’ Angleterre et l’ Irlande sont connus parce qu’ils sont verts, donc ça veut dire de la pluie.
    Les photos sont formidables!
    Pourqoi pas une randonnée vers le midi?
    La France a tant de posibilités? Nous, flamands, nous voulons toujours descendre vers le sud. Juste pour le soleil.
    Formidable votre voyage , bonne chance , et pardonnez-moi tous les fautes d’écritures!!!
    Au revoir en Bretagne!!!

    Leo  » le grand »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :