Litton Cheney – Portsmouth

P1160345

Samedi, grosse journée. Le matin nous montons jusqu’à la tour de Hardy, un peu avant Dorchester. Point culminant, selon une cyclotouriste anglaise croisée là, aussi âgée qu’alerte et volubile. « Ensuite, jusqu’à Dover [sa destination], ça ne fait que descendre » nous fait-elle d’un clin d’oeil. Have a safe road! De fait on a un point de vue à 360° sur le paysage environnant, le bocage du Dorset côté est et une campagne plus cultivée et domestiquée côté ouest et… sur un magnifique orage qui nous arrive droit dessus. Nous restons à l’abri dans le bas de la tour le temps qu’il passe. Belles lumières mouillées avec le soleil qui revient. En fin d’après-midi nous arrivons dans des landes magnifiques. Les chevaux se promènent en liberté sur les routes et les voitures roulent au pas pour les contourner. Nous croisons plein de lieux de bivouacs paradisiaques mais nous n’avons pas d’eau et surtout je pense que c’est interdit (nous sommes dans un parc). Il faut le souligner il fait BEAU. Pour finir nous arrivons assez tard dans un camping surpeuplé dans une forêt de pins, la tête de Pascal qui revoit tous les lieux de bivouacs que nous avons croisés… En plus c’est samedi soir et toutes les familles sont là pour faire la fête autour d’un feu de bois (je rappelle que nous sommes en Angleterre avec une météo très humide et que le bois pas sec fume beaucoup…). Ca ne m’empêche pas de m’endormir dès que ma tête touche l’oreiller.

Dimanche, départ assez tôt au milieu des feux éteints. Nous continuons de traverser la bruyère et allons au bord de la mer. Les voitures font la queue pour entrer sur le parking de la plage et il est 9 heures du matin. Nous ne mettons pas tout de suite le maillot de bain, on va tester les orteils d’abord… on s’arrêtera au dessus du genou 😉 Ensuite, bac (à chaînes) pour une traversée vers Sandbanks. Le tour de Manche s’arrête là (embarquement à Poole) mais nous avons le temps de continuer jusqu’à Portsmouth comme prévu au départ. A Bournemouth, longue agglomération en bord de mer, il est interdit de longer le front de mer à vélo entre 10 heures et 18 heures, réservé aux piétons en été (c’est vrai qu’il y a beaucoup de monde sur cette plage qui fait bien une quinzaine de kilomètres de long). C’est très surveillé et malgré plusieurs tentatives nous nous faisons refouler : Law is the law, oui ben moi je ne roule pas en électrique et les voitures nous rasent bien les fesses… à nous les côtes et descentes. Si les Anglais nous ont toujours laissé la place sur les petites routes, dès que nous sommes sur des axes plus larges et plus passants ils sont moins délicats et nous dépassent vite et parfois de près. Nous retrouvons la campagne avec plaisir, longeons plusieurs grands champs de panneaux solaires, et à nouveau de très belles landes humides avec les bruyères en fleur. Nous y croisons un camping mais il faut avoir ses propres toilettes (to dig a hole on the soil pour faire ses petites affaires n’est pas autorisé, non monsieur). Nous passons finalement la nuit dans un petit camping à la ferme à Sway, nous partons pour l’île de Wight demain par bateau.

Lundi, nous prenons le bateau pour l’Ile de Wight sous la pluie. Le lendemain, le ferry pour Cherbourg est à 9 heures du matin, nous devons y être pour 8 heures, le ferry depuis l’île de Wight est au départ à 7 heures. Du coup, nous prenons une chambre chez l’habitant de l’autre côté de l’île. Le midi nous mangeons dans un pub ou Pascal a encore une fois toutes les peines du monde pour faire comprendre qu’il veut une bière ambrée. Il a tout essayé, l’accent devant, derrière, en l’écrivant mais il est rare qu’il soit compris, il faut voir son sourire quand enfin il a une bonne bière devant lui (ce qui n’est pas le cas à chaque fois). L’île est très grande et farcie de voitures, nous la traversons sous le soleil mais les voitures omniprésentes gâchent un peu la traversée. Nous arrivons avec sacoches et tennis un peu crottées dans une petite maison toute moquetée… Le soir nous mangeons dans un pub-restaurant un très bon poisson.

Mardi, départ aux aurores sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller la maison, pour prendre le ferry pour Portsmouth. Nous arrivons un peu en avance et c’est tant mieux parce que la route dans Portsmouth pour arriver à l’embarcadère de la Brittany Ferries n’est pas évidente et nous faisons un ou deux demi-tours comme ça avait été le cas en 2010. Nous allons quitter l’Angleterre et les Anglais et leur magnifique accent (à l’école on nous faisait écouter des dialogues anglais, on se disait bon ça va, pas la peine d’en rajouter sur l’accent, j’ai compris qu’il fallait monter et descendre. En fait, ils parlent comme ça en vrai 🙂 Nous quittons l’Angleterre sous un rayon de soleil…

Les photos commentées ici

3 Réponses to “Litton Cheney – Portsmouth”

  1. martine brabant Says:

    merci anne pour ton humour et pascal pour tes photos bisous

  2. Guy Says:

    Hi guys,

    Voyager s’est s’imprégner de ce qui fait le caractère particulier du pays. La pluie c’est fait, la bière aussi je pense, mais plus encore l’impassibilité devant l’adversité, l’humour distancié, le flegme britannique, imbibent… euh, disons infusent dans vos récits. Ces chroniques sont délicieuses à lire pour les nombreuses anecdotes, le ton du texte, la description des régions parcourus, et à apprécier pour les très belles photos sans une goutte d’eau.
    On ne peut que vous souhaiter que tout ça ne s’en aille pas au séchage.

    « Wet » and see.
    Guy L.

  3. Brigitte et Jacques Says:

    Comme le dit si joliment Guy, ne laissez pas s’évaporer trop vite les images, les sensations, le plaisir des rencontres, et même l’inconfort des nuits sans un vrai oreiller(!), tout ce vécu qui laissera, j’espère, une trace lumineuse pour éclairer l’avenir.
    Anne, nous avons adoré te lire.
    Si je comprends bien, vous êtes de retour en terre bretonne?
    Je me demande si les pigeons ont profité du ferry pour voyager gratis…
    Bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :