Archive for the ‘Les aventures de Léo & Lila’ Category

Lila – 7 août

9 août 2010

Bonjour, je vais vous raconter le vent. Le vent est très désagréable. On l’a souvent de face mais aujourd’hui on l’a de dos. Qu’est ce qu’il faudrait faire pour qu’on l’ait toujours dans le dos ? Me couper la main, non ; me couper la tête, non. Ne plus manger de glaces, hors de question. Arriver le 24 décembre, hors de question. Ne plus jamais avoir le soleil, non. Mais, faire du cheval, avec grand grand plaisir. J’espère que quelqu’un me demandera ça un jour.

Lila – un moment génial

2 août 2010

On continuait la route et on a vu 2 chevaux en liberté dans un champ et les chevaux allaient au galop. On est allé dans une maison pour leur demander si les chevaux c’était grave qu’ils soient en liberté. Il n’y avait personne. On est allé voir une deuxième maison et il y avait quelqu’un qui nous a dit que ces deux chevaux étaient dans le champ avant. Mais maintenant c’est devenu un champ pour faire du blé. Je me suis dit que l’agriculteur du champ n’allait pas être content avec toutes les traces de sabots dans la terre. Mais pour moi, c’était génial, extraordinaire, très bien… Mais il y avait deux monstres qui s’appellent Anne et Pascal qui m’ont interdit de rester avec les chevaux et on est partis (NDP : Après une pause d’une bonne dizaine de minutes !!!!).

Léo – Entre Norvège et Angleterre

2 août 2010

Chapitre (12 juillet)

La Norvège est magnifique malgré le dénivelé. Pour la monnaie, seule l’image la différencie des couronnes Danoises. Il y a des fjords partout. Un jour nous sommes montés très haut et nous avons vu un glacier. Il y a beaucoup de balades très sympas à faire. Les villes sont magnifiques, il y a beaucoup de fontaines et des groupes de musiciens de tous les côtés.

Chapitre 2 (17 juillet)

Le plus gênant dans les pays étrangers c’est de ne pas connaître la langue, ça nous empêche d’avoir des contacts, de lire et de comprendre ce que les gens nous disent. Quand quelqu’un nous parle, la première chose qu’on leur dit c’est « you speek English or French », non mais je vous jure y a des moments où je suis tenté de leur dire « laisse moi deviner, tu parles pas français », moi je dis merde à la fin.

Je sais qu’on est sur le chemin du retour depuis seulement deux jours, mais maintenant notre moyenne c’est 40 ou 50 km et 12 km/h. Si c’est comme ça, c’est parce que maintenant qu’on fait le retour on sait que, plus on pédale, plus on arrive vite et, étant donné que cette balade est rasante (je me retiens parce que c’est vous), nous nous pressons pour qu’elle s’arrête (très vite) avant que nos jambes explosent et que nous devenions fous.

Même pendant le voyage on pollue et on se pollue. Comment ? Ben, il y a maman avec la cigarette et, si vous avez oublié ce qui est marqué sur les paquets de cigarettes, je vous le rappelle : fumer tue, ou alors fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage. En plus, dès qu’on a une connexion les parents ne bougent plus de l’ordinateur. Lila ne résiste pas à tanner les parents pour acheter des pets shops (elle y joue une heure par jour) et moi je fais tout ce que je peux pour faire du jeu vidéo. Bref, en résumé c’est pas parce qu’on pédale pour se déplacer et qu’on ne pollue pas trop qu’on ne se drogue pas.

25 juillet

Aujourd’hui nous sommes en Angleterre, c’est sympa de savoir qu’on est bientôt à la maison et je me rends compte que j’ai de la chance d’être en Angleterre et pas à Trémelin (pour ceux qui ne comprennent pas, ce n’est pas grave). Mais aujourd’hui nous avons rencontré dans un parc plein d’écureuils sauvages, nous leur avons donné des noisettes que nous avions achetées. Ceux-ci les mettaient dans leur bouche et allaient les enterrer un peu plus avant de venir en chercher d’autres. Mais, à ma grande surprise, un écureuil, au lieu de prendre la noisette que je lui présentais, s’attaqua à mon poing dans lequel se trouvaient quatre noisettes et, à l’aide de ses petites dents, il me fit très mal.

Lila – 17 juillet

2 août 2010

Bonjour Mesdames et Messieurs, la météo de cette semaine. Lundi matin pluie, l’après-midi soleil, le soir soleil. Mardi matin soleil, l’après-midi soleil, le soir soleil. Mercredi, dans le bateau. Jeudi, le matin soleil, l’après-midi grande pluie à tomber par terre, des grêlons, des orages, soir nuages. Vendredi matin soleil, l’après-midi soleil, soir soleil. Samedi matin pluie, l’après-midi soleil, soir soleil. Dimanche matin pluie, l’après-midi soleil, soir soleil. Et voilà pour ce blog, au revoir.

Méli-mélo Lila

7 juillet 2010

6 juillet (dans le bateau). Dans notre ancienne cabine, il y avait du vomi, ça sentait la mort. On est allé demander si on pouvait aller dans une autre cabine. Il ou elle a dit oui, à la place 5212, il n’y avait pas de vomi.

29 juin. On a goûté chez des gens, il y a un étang et un banc.

Maman a failli casser son livre électronique en tuant un taon.

On a acheté des fraises, très très bonnes.

Je vais vous raconter une attraction de Légoland, les pompiers. Une personne dit : prêt, feu, go, partez ! Les portes s’ouvrent, il faut pomper pour que le camion de pompier avance. On arrive de l’autre côté. La maison est en feu. Tu prends un pistolet pour avoir de l’eau. Il faut pomper, la fenêtre se referme quand il y a assez d’eau pour éteindre le feu. On retourne dans le camion de pompier pour faire demi-tour, il faut encore pomper pour faire avancer le camion. Le premier arrivé a gagné.

Léo, le 6 juillet – Sur la mer

7 juillet 2010

Aujourd’hui, nous avons pris un bateau pour la Norvège. Il y a 20 heures de route et le bateau tangue beaucoup, à propos, je vais prendre deux ou trois sacs pour dormir. Au début, on était dans une cabine qui sentait le vomi (devinez pourquoi) mais on a fini dans une autre cabine, avec vue sur la mer. Dans le bateau, on peut sortir, à un endroit il y a une très belle vue sur l’arrière du bateau et sur les vagues qu’il fait, une salle pour se reposer et même un magasin. Dans chaque cabine, il y a une douche et des toilettes et il y a une salle cinéma. Le bateau commence à tanguer beaucoup alors je vais arrêter d’écrire avant de vomir, vous savez où (NDP : the prétexte !).

Léo, le 5 juillet – Route sableuse

7 juillet 2010

Vous savez que la monnaie du Danemark est la couronne (normal) mais vous ne savez pas que (c’est quand même bizarre) j’ai trouvé (impressionnant) une pièce de 1 euro par terre. Revenons au sujet du titre. Il se trouve que nous avons passé la moitié de la journée sur la plage et nous l’avons traversée sur une route sableuse mais praticable. Le midi je creusai un trou souterrain sur lequel il était obligatoire de marcher. Le pied de la victime s’enfonçait environ 10 cm sous terre et la surprise nous faisait parfois tomber dans le sable. Malgré les pièges amusants pour son créateur (moi), cette journée a été super pour nous tous grâce au puissant vent qui nous poussait. Au fait : hier, nous avons battu notre record en parcourant 74 km.

Lila méli-mélo

28 juin 2010

On a trouvé plein de passages secrets dans un camping. Dans les arbres il y plein de toiles d’araignées et plein d’araignées. Quand je dis plein, c’est plein : deux dans une chaussette, une dans une chaussure, trois sur la tente et deux dans la tente.

On dort juste à côté d’un hôtel et on n’y va même pas, c’est pas juste. Trois jours de pluie et demain il pleut toujours. (note des parents, il est prévu au bout de trois jours de pluie de faire hôtel ou cabane !).

On est dans un camping naturiste où les gens se promènent tout nus, mais nous on ne se promène pas tout nus. Dans le camping il y a une cabane où il y a plein de jouets.

Aux Pays Bas ils ne rendent pas les centimes, mais ils ne les prennent pas non plus. Moins de 5 centimes. Question : pourquoi ils mettent 90€99cts ?

On est dans un camping où l’eau chaude est payante. Je prends la douche avec maman et Léo avec papa. Maman se lave les cheveux et papa aussi, moi j’ai fini et Léo aussi. Maman et papa se lavent le corps, moi j’ai profité de la poire d’eau chaude quand maman se lave le corps, mais après plus d’eau chaude pour papa et maman. Maman a un jeton d’un autre camping, j’essaye  de le mettre dans la boîte mais ça ne rentre pas. Elle et papa finissent avec de l’eau froide.

On va aller dans un parc d’attraction qui s’appelle Légoland.

On a vu des méduses et des étoiles de mer. Sur la méduse il y a un dessin de trèfle à quatre feuilles.

Léo – 23 juin, comment se passe le camping sauvage.

28 juin 2010

La plupart du temps pour faire du camping sauvage on prend en photo le champ pour montrer au propriétaire de quel champ on parle. Puis, s’il n’y a pas de ferme à l’horizon on va dans la première maison qu’on trouve, on leur demande (si le champ ne leur appartient pas) qui est le propriétaire et où il se trouve pour lui demander (jusque là personne ne nous a dit non). On retourne au champ et on fait comme dans le blog qui explique comment ça se passe. Pour l’eau on va dans des maisons et nous demandons s’il est possible de remplir nos deux outres.

Léo – 22 juin, on se croirait en France.

28 juin 2010

Le Danemark c’est pire que la France. Je sais que ça ne fait que deux jours qu’on y est mais on n’a quand même toujours pas réussi à faire une route plate sur 200 m. Les champs sont pleins de bosses. En plus quand il pleut ça crée des cuvettes. Mais autant voir le verre à moitié plein : maintenant on voit des élevages de biches et de cerfs dont la photo est sur le blog (ne soyons pas trop heureux car ils risquent de finir dans une assiette). En plus maintenant quand on a le vent de face, les lièvres ne nous entendent pas et ne nous voient pas. Alors, dès qu’ils nous voient, ils détalent comme des malades et on les voit s’enfuir assez longtemps.

Léo – 21 juin, changement de monnaie

28 juin 2010

Dans un blog j’ai parlé des plaques d’immatriculation, mais je ne connaissais pas les plaques du Danemark et de la Norvège. Maintenant nous sommes à 2 km de l’avant dernier pays avant le retour (Danemark), il y a des plaques jaunes et des blanches (Grande Bretagne), des blanches avec de grosses lettres rouges (nous ne savons pas d’où ça vient) et maintenant des blanches avec des lettres et un cadre rouge (Danemark) avec minimum 5 chiffres à l’arrière. Revenons au sujet du titre. Vous savez sûrement que tous les pays n’ont pas la même monnaie, et bien le Danemark, la Norvège et l’Angleterre font partis de ces pays. Au Danemark la monnaie s’appelle la couronne. Cette couronne vaut moins que l’euro (l’euro est l’une des plus fortes monnaies). Deux euros valent 15 couronnes. Pour avoir des couronnes, il faut aller dans les banques afin d’échanger.

Léo – 19 juin, crottes au sens propre.

28 juin 2010

Aujourd’hui je me suis réveillé et je suis allé dans une grande tente qui se trouvait à côté de nous dans le camping où une hirondelle qui avait fait son nid sur une lampe et qui avait pondu des œufs. Je me suis mis à jouer à l’ordinateur. Ce stupide oiseau se plaça silencieusement au dessus de moi et largua la bombe (si vous ne comprenez pas regardez le titre). Ce liquide blanc et visqueux me rasa la tête et atterrit sur mon pull. L’ordinateur se trouvant à 10 cm du point d’impact faillit être éclaboussé. Ce devait être sa manière de me dire « ouvre la porte pour que je sorte ». Je le fis immédiatement, non pour le satisfaire mais pour tout nettoyer avant de vomir.

Léo – Méli mélo de Léo

28 juin 2010

Aujourd’hui nous avons vu un rapace transportant un lapin, qui était en fait un oiseau déchiqueté (dégueulasse, non ?).

Léo – 15 juin, Plus de bateaux que prévu

28 juin 2010

Je ne le dis pas mais nous prenons plus le bateau que je ne le pensais. J’ai fait un blog sur le premier, celui ou je suis allé dans la cabine, un autre qui utilisait des câbles dont les extrémités étaient accrochées aux berges. Le bateau tirait dessus pour aller de l’autre côté. Un autre était assez grand pour une voiture et nous l’avons attendu à côté d’un restaurant qui émettait une jolie mélodie. Un autre, qui était juste assez grand pour nous quatre (quelle chance) qu’il fallait actionner manuellement, c’est-à-dire qu’il fallait tirer sur une corde pour aller d’une berge à l’autre et, pour avoir fait un aller (c’était dur), il m’a donné la menue monnaie (40 centimes). Un autre était très grand et il y avait même un restaurant où nous avons acheté deux sucettes (rien d’autre à dire sur celui là). Aujourd’hui nous en avons pris un qui passait à côté d’un gigantesque pont dont la photo est sur le blog, c’était rassurant de le prendre car le camping était à un kilomètre. Je tiens à préciser que ce blog est le dernier de mon cahier.

Léo – 10 juin, Drôle de bouquin

28 juin 2010

Drôle de bouquin Pour mes devoirs je suis en train de lire « la gloire de mon père » de Marcel Pagnol. Je ne dis pas ça pour tout le monde mais pour moi ce livre est rempli de caquetage incompréhensible racontant l’Histoire de 1925. Si c’est pour faire de l’Histoire, je préfère encore apprendre celle de la préhistoire qui est déjà plus intéressante. Je viens de lire un chapitre parlant de l’abatage des moutons, des bœufs et des bouchers qui s’en fichaient avec sa mère qui lui interdit de regarder tout en mangeant du mouton.

Léo – 9 juin, plaques d’immatriculation

28 juin 2010

En France les plaques d’immatriculation sont blanches avec un F (France). En Belgique elles sont rouge avec un B à côté (Belges). En Hollande elle sont jaunes avec NL à côté (Nederland). En Allemagne elles sont blanches avec un D à côté (Deutschland). Nous nous amusons à regarder les autres plaques d’immatriculations. Il y en a des rouges, des vertes, des noires, des bleues et peut être même des jaunes fluos car nous ne savons pas de quelles couleurs elles sont au Danemark et en Norvège. En tous cas, moi, dans cette balade, j’essais de voir la vie en rose.

Lila – méli-mélo

13 juin 2010

Il y avait une chenille qui ressemblait à un bout de bois.

On a mangé dans une cabane et il y avait deux nids d’hirondelles.

Je me suis tordu le pied dans un camping sur un matelas très grand, il était gonflé avec de l’air.

29 mai. On a acheté une peluche. Le nom de ma peluche est Mitou.

3 juin. Maman m’a tirée toute la matinée, très très très étonnant.
On a fait tomber le crayon, on l’a récupéré il était tout mouillé.

4 juin. On est passé devant une église qui faisait de la musique.
On est dans un camping, il y a des chevaux, un chien et des lapins.

Léo – 6 juin – Plan détaillé

13 juin 2010

Aujourd’hui nous sommes toujours au même camping et j’ai fait un plan avec tous les chemins à emprunter, les passages secrets, les principaux endroits où nous allons : toilettes, tentes. Avec ce plan j’ai inventé pas mal de jeux mais nous n’en avons fait qu’un que nous venons de finir. Je sais qu’on est dimanche mais j’écris quand même parce que je ne l’ai pas fait hier.

Léo – 4 juin – Ne pas se fier aux apparences

13 juin 2010

Hier nous sommes allés dans un camping avec un grand étang. La responsable nous avait dit que l’eau était à 20° C. Quand on le dit ça ne parait pas mais je peux vous dire (et je suis allé dans l’eau) qu’il y a une grande différence entre 20° et 16°. Ca fait : j’essaie d’aller dans l’eau jusqu’au maillot pendant 10 minutes ensuite on se jette dans l’eau on suffoque un peu et on sort de l’eau en disant qu’elle est trop froide et qu’on ne va pas se baigner. J’invite ceux qui ne me croient pas à essayer.

Léo – Observatoire

13 juin 2010

Aujourd’hui nous avons mangé à côté d’un observatoire à oiseaux dans lequel se trouvaient deux oiseaux ressemblant à des hirondelles ainsi que deux nids. La femelle couvait pendant que le mâle faisait du bruit très loin pour écarter les prédateurs loin du nid. J’ai pris des photos. Le mâle est rigolo parce qu’il n’arrête pas de rentrer et de sortir. A l’heure qu’il est, papa et Lila effectuent le sauvetage du crayon de maman qui est tombé dans l’eau.

Léo – nids d’insectes

13 juin 2010

Hier en nous couchant nous avons sorti une énorme araignée (merci lunettes), nous avons explosé deux ou trois moustiques et on n’a pas réussi à fermer l’œil avant 10 heures à cause d’un coléoptère de la taille d’une souris sans queue qui faisait un bruit d’enfer. Le matin j’ai entendu et vu une demi douzaine de scarabées et j’ai sorti une autre araignée de la tente malgré sa détermination pour rester dedans.

Léo – Danger, vélo prioritaire

2 juin 2010

Avant je me disais que la France respectait bien les vélos, dépensait une fortune pour les pistes cyclables et c’était correct. Maintenant que j’ai vu la Belgique et la Hollande, je dis la France zéro. Au moins ici il y des routes pour vélos (plates) espacées de la route avec des vrais ronds-points pour vélos. Les routes sont très bien indiquées (ex : LF5 par là), des panneaux d’indication routière pour vélos et même des pointillés sur la route. C’est quand même génial.

Léo – Le camping, comment ça se passe

2 juin 2010

Dans ce voyage je dis rarement comment ça se passe, comment on pédale, comment on mange. Je vous aurai au moins dit comment le camping se passe. On arrive vers 5h ou 6h, Lila et moi montons les piquets, pendant que les parents préparent les tentes. S’il pleut on monte le Tarp et on mange en dessous. On fait cuire la nourriture sur le réchaud 9 ou 10 minutes en moyenne mais avec les pâtes ça prend presque ¼ d’heure. En attendant on prend l’apéro, Lila et moi avons un Fanta et les parents des bières avec des chips et des TUC. Ensuite on mange, on se lave les dents et on va dormir. Parfois on regarde un film ou on joue aux cartes, petite bagarre entre frère et sœur puis on dort. Des fois Lila recrache le dîner pendant la nuit mais rien de plus.

Léo – pétards bizarres

2 juin 2010

Aujourd’hui, j’ai fait mes 5 derniers pétards, mais de l’eau avait abîmé la poudre. Le premier s’est envolé à 1 cm du sol pour retomber, le 2ème est allé plutôt haut mais c’est tout, le 3ème, lui, s’est envolé aussi haut en envoyant de la fumée partout, le 4ème la mèche s’est arrêté à quelques millimètres du pétard et le 5ème, la mèche s’est arrêté à 1 cm du pétard.

Léo – Des gadgets

2 juin 2010

Avant on n’avait rien pour s’amuser, les jeux des campings c’était déjà pas mal, mais maintenant, avec deux parachutistes, un produit à bulles qui n’explosent pas, de la pâte à ballons, deux frisbees et des jeux de cartes… Ça va, mais les parachutistes restent dans les arbres, les bulles s’envolent sans qu’on les touche, on n’a pas trois tonnes de pâte à ballons, les frisbees ne marchent pas et on en a rapidement marre des jeux de cartes.

Léo – Changement de pays

27 mai 2010

Aujourd’hui nous sommes arrivés en Hollande et nous avons passé 7 fois la frontière Belgique – Hollande. Pour manger nous avons choisi le paradis des chenilles où la poubelle était verte (de chenilles) avec un cimetière tellement bizarre qu’il faut traverser un rideau de feuilles pour y aller. Là, il y a une église en train de se faire décorer et il n’y a pas un grain de poussière à l’intérieur.

Léo – Trop nul

27 mai 2010

Dans cette balade, il y a : le beau temps (ça dépend de quel point de vue), les coins pour dormir qui sont géniaux (c’est clair, un champ d’orties), un bon vent (de face). Les beaux paysages (forêt de moustiques), mais surtout, ce qu’il y a de mieux (vas-y, crache ton ânerie) c’est quand même le vélo (il devrait y avoir une manifestation pour pareil mensonge).

Lila – Le paradis

27 mai 2010

On allait dans une forêt, ça allait être nul j’en suis sûre, et un miracle : maman dit « on continue 5 minutes » et, même pas une minute pour trouver une ferme. La 1ère, personne ; la 2ème, personne ; la 3ème, quelqu’un. Il y avait 13 chats dont un handicapé et des bébés chats. Le soir, du lait offert ; un souper délicieux offert avec des bols, et on trouve le lendemain matin des gaufres offertes ; le petit déjeuner chez eux, offert. Après, on est allé voir les bébés chat, on les a portés ; les lapins et bébés lapin, on les a portés ; les vaches, on les a pas portées ; les bébés veaux, on les a pas portés ; les poules, on les a pas portées. Des jeux, très bien, et on part, très nul. Au revoir les amis.

Léo – 14 mai – Un petit coin de paradis

18 mai 2010

Aujourd’hui, nous avons mangé dans un parc ou il y avait des jeux supers comme un toboggan de sable qui actionnait un petit moulin, ou une balançoire géante. A l’endroit où nous mangions, il y avait des bébés canards et des bébés oies. Le père des oies nous regardait d’un air menaçant, histoire de dire « encore un mètre et je vous déchiquette ». Il y avait un étang avec des ponts pour aller sur les îles du milieu et une fontaine pour couronner le tout.

Léo – 11 mai – Encore un casque

18 mai 2010

Aujourd’hui nous sommes allés à Gent pour racheter un casque à Lila qui se l’était fait voler et de l’équipement pour la tente des parents qui était cassée. Quand nous sommes arrivés à Gent le magasin de vélo était fermé depuis 6 minutes et nous voyions les marchands s’en aller et nous nous sommes arrêtés dans un parc où une colonie de vacances s’était installée. Ensuite nous nous sommes séparés et là nous sommes en train d’attendre papa sous un pont faisant un bruit de première guerre mondiale créé par des voitures.

Léo – 9 mai – Repos-visite

10 mai 2010

Aujourd’hui, nous avons pris le train pour aller à Bruges. En arrivant, j’ai aperçu une grande roue, fermée, et Lila a vu des balades en calèches, qui se sont arrêtées pour laisser passer des coureurs qui remplissaient la ville de bouteilles d’eau. Après, il fallait faire attention, car si quelqu’un marchait su une bouteille, un jet d’eau jaillissait et arrosait tout le monde. Mon jeu préféré ! Ensuite, nous avons pris le bateau et des bébés canard passaient à côté de nous.

Léo – 8 mai – Des bébés

10 mai 2010

Aujourd’hui, nous nous sommes arrêtés dans un parc où nous avons mangé. C’est là que j’ai trouvé des morceaux d’œuf semés que j’ai suivis pour arriver devant une portée de bébés poule d’eau qui sont passés juste à côté du banc où on mangeait et qui faisaient un bruit d’enfer. A la fin du repas, j’ai fait le tour du parc qui traversait la forêt et j’ai trouvé un nid sur une branche de saule pleureur dans l’eau où la poule est venue avec ses petits.

Léo – 6 mai – Chambres d’hôtes

10 mai 2010

Hier, nous avons trouvé une quinzaine de trèfles à 5 feuilles, ce qui a fait s’évaporer notre chance (4 = chance / 5 = poisse). Du coup, on a le vent de face (sans blague !) et nous avons comme moyenne 8 km/h. Nous sommes arrivés à Ieper pour acheter des casques que Lila et moi nous nous étions fait voler, et nous sommes arrivés à l’office de tourisme quand il fermait. Nous avons trouvé un hôtel à 120 euros que nous avons quitté (devinez pourquoi ?) pour aller dans une chambre d’hôtes à 80 euros. Dans la chambre, c’était génial, même si la télé qui s’y trouvait était en Flamand (en Belgique, on risque d’en voir beaucoup), et si on touchait un bouton dans la douche, des vapeurs sortaient et nous brûlaient.

Léo – 4 mai – Les trèfles

10 mai 2010

Aujourd’hui, nous nous sommes réveillés dans un camping où nous avons trouvé des dizaines de piquets (de tente) abandonnés. Le matin, en regardant dans un petit champ de trèfles, j’ai cherché l’impossible, un trèfle à plus de trois feuilles, un trèfle à 4 feuilles. Après cette découverte, j’en ai cherché d’autres et j’ai trouvé 7 trèfles à 4 feuilles, 1 à 5 feuilles, 1 à 6 feuilles et 1 à 7 feuilles (impressionnant, non ?). La suite était prévisible, vent dans le dos, Mc Donald, et la possibilité de jouer aux jeux vidéo ou de lire des BD.

Léo – Le bonheur de l’handicap

10 mai 2010

Lila s’était brûlé le genou en tombant. Elle nous disait qu’elle avait mal en pédalant et, du coup, Papa l’a tirée toute la journée (n’empêche qu’elle a réussi à déraciner un arbre). Nous avons atterri dans un camping pour mobil homes où nous avons fini par arriver après 3 km d’allers-retours. Nous avons campé dans un trou perdu où Lila a regretté d’être allé aux toilettes sans papier.

Lila – 1er mai – La journée

10 mai 2010

Le matin, on se réveille et, quand on a le temps, on joue aux jeux au lit. Après, on s’habille et il y a de l’eau partout. On prend le petit-déjeuner, on remballe les tentes, … A peu près à 10h30, on part à l’aventure. Hier, Papa m’a tirée toute la journée, mais des fois il ne me tire jamais et en plus j’avais mon bobo. On mange à midi trente ou 1 heure de l’après-midi, on remballe la nourriture et c’est reparti pour un tour. A 17-18h du soir, on a trouvé un coin pour dormir. Mais à 15h on cherche un coin pour goûter. Pas tous les soirs, on regarde un film, et on dort.

Lila – Le camping

29 avril 2010

On est arrivé, on a vu une affiche, il y avait écrit : une piscine chauffée, wifi, la télévision et la Wii et un château gonflable et un trampoline et des petits jeux et pleins de moustiques, des mouches mais ce n’est pas très grave, 3 poneys, des lapins et je crois que c’est tout. On a trouvé des amis en trois secondes. On a pris une glace, des frites, du steak haché. Papa est allé faire les courses. C’était magnifique les toilettes et tout.

Léo – Mon beau camping

29 avril 2010

Nous sommes arrivés dans un magnifique camping qui contenait la wifi, des jeux, des enfants, une magnifique piscine sans eau et un gros château gonflable pas gonflé. Il y avait des sanitaires inaccessibles aux vélos et un fossé par-ci par-là qui nous obligeait à faire demi-tour. Mais ce que j’ai adoré c’était une gigantesque télé avec la Wii (des bons souvenirs). Nous avons rencontré une descente ou j’allais à 45 km/h sans pédaler.

Léo [25 avril] – Vive le vent

29 avril 2010

Aujourd’hui fait le 19ème jour sans pluie et ce n’est pas plus mal. Nous sommes partis ce matin d’une ferme et nous n’avons pas beaucoup pédalé car nous avions le vent dans  le dos et c’était la première fois depuis le départ. Pour manger nous nous sommes arrêtés dans un parc où l’eau était claire et nous pouvions voire des truites nager dedans, même si elles se faisaient manger par des canards ensuite.

Léo – Balade en bateau

29 avril 2010

Aujourd’hui nous avons fait 43 km et avons battu notre record. Nous avons traversé la Seine en prenant le bac (un bateau). Mais j’étais loin de me douter qu’une fois arrivé, le capitaine me proposerait de visiter la cabine située à 5 m du sol. Ce n’est qu’une fois dedans que je fus surpris de ses manœuvres, il actionna un levier et le bateau partit, j’étais reparti pour un tour. Pendant le voyage nous avons parlé des 5 mois de vélo puis il m’a demandé si je savais ce qu’était un radar. Je lui dis oui, puis nous sommes arrivés. Je suis descendu et nous nous sommes arrêtés dans un champ et je me suis mis à regarder une cheminée qui ne rejette pas de la fumée mais du feu.

Léo [20 avril] – La ferme a du retard

29 avril 2010

Cette histoire, bien que racontée avec trois jours de retard, se passe à la ferme. En vérité, nous nous sommes arrêtés dans une ferme pour dormir et il y avait 2 bébés moutons et 2 chiens (dans ce que j’ai retenu). Chacun avait sa particularité. Les moutons buvaient à une vitesse impressionnante. Il y avait un trampoline et un chien se mettait en dessous et essayait de nous toucher quand nous tombions. De plus, il était imbattable au foot, il arrêtait n’importe quelle balle au sol et en collant la balle contre ses pattes, il pouvait courir rapidement la balle aux pattes. Le dernier chien était grand et ressemblait à un loup noir. Il nous donnait sa balle pleine de bave (beurk) que nous devions attraper avec le petit chien qui en profitait pour nous sauter dessus et, si nous faisions tomber la balle sur le trampoline, le gros chien essayait d’attraper sa balle en mettant de la bave partout. Ce chien était d’autant plus intelligent qu’il faisait  des sauts comme si il avait fait du karaté.

Lila [17 avril] – Hôtel de luxe (chez des gens)

18 avril 2010

J’étais très contente car il y avait des chevaux. C’était une grande maison, je vais vous dire les animaux : un chat, deux chiens, dix-sept chevaux, un enfant de trois ans et il s’appelait Stéphane et il y avait un bébé de huit mois et elle s’appelait Nell. En adulte il y avait Caroline, Frédéric, Bénédicte qui avait comme enfants Nell et Stéphane. J’ai nourri les chevaux avec Frédéric. Et j’avais oublié, les chiens s’appelaient Plume et Dek, je crois. Et un poulain qui s’appelle Avril car il est né le 1er avril.

Léo – Grande avancée

18 avril 2010

Aujourd’hui [17 avril] nous nous sommes réveillés dans la maison et nous avons pris le petit déjeuner au sec. Nous sommes partis après avoir dit au revoir à tout le monde. Au bout de 500 mètres, les filles sont allées faire les courses et papa et moi les attendions. C’est là que nos hôtes sont arrivés en nous avertissant que les lunettes de papa étaient restées chez eux. La dame est partie chercher les lunettes en nous laissant le petit Stéphane, puis nous sommes repartis et nous sommes partis pour 40 kilomètres en une journée.

Léo – Le bonheur

18 avril 2010

Aujourd’hui nous avons fait 7 km le matin et 29 km l’après-midi. Quand nous nous sommes arrêtés, j’ai trouvé un chouette lavoir. Il était chouette parce que l’eau passait à plein d’endroit, alors j’ai mis des feuilles dessus et je leur ai fait faire des courses. Lila est venue me chercher pour me dire que nous allions dormir dans une maison avec un vrai lit. Les propriétaires étaient très aimables et elles avaient deux chiens tout aussi gentils.

Léo – Tartines grillées

18 avril 2010

Ce matin, nous nous sommes réveillées et nous sommes allés déjeuner à côté des restes d’un feu, que nous avons ravivés. Nous avons fait griller des tartines dessus et c’était très bon. Nous avons aussi vu un écureuil se battre avec un oiseau dans un arbre, pour savoir qui serai le maître de l’arbre. L’écureuil a gagné. Nous avons vu un pêcheur qui pêchait des truites dans le Noirea      u. Noireau, que nous avons longé une fois les tentes démontées. Et maintenant on fait l’école le long d’un vélorail.

Lila – Les poissons

18 avril 2010

Hier on a fait une pause et on est allé au musée de l’eau. On y est allé en vélo mais plus à pied ; à peu près 3 km en vélo et 7 km à pied. Il y avait des poissons et des moulins. Il y avait des petits poissons et des gros poissons, les gros poissons il y en avait qui étaient mordus à la lèvre car quand il leur donne à manger ils se bagarrent et il y avait une truite qui normalement vit 5-6 ans et là, elle avait 10 ans et elle restait dans son coin.

Léo-Regrets

18 avril 2010

Dans cette balade je regrette : mon lit, mes BD, les jeux vidéo, un abri pour la pluie(même s’il n’y a toujours pas de pluie), le chauffage, mes copains et ma famille (pas mes parents), le week-end et les vacances.
Mais aujourd’hui nous sommes allés voir le musée de l’eau. Il y avait un tas de truc chouette comme les paroles d’un Président. Il y a avait aussi une maquette de moulin à grain et on pouvait envoyer de l’eau pour que tout fonctionne.

Léo-La cascade

13 avril 2010

Aujourd’hui, il faisait très froid le matin et très chaud l’après midi. Nous sommes allés voir une petite cascade qui n’était rien comparée à celle que nous avons vue ensuite où nous avons mangé. Nous sommes allés dans une église où nous avons allumé des bougies. Nous avons joué à côté de la cascade et j’ai eu l’intelligence de mettre mon pied dans l’eau, heureusement que mes chaussures sont étanches.

Léo-On quitte un camping

13 avril 2010

Avant-hier nous sommes arrivés à un camping et il y avait même une piscine et un château gonflable et ce matin nous l’avons quitté à midi, nous avons pédalé avant de tomber devant un cimetière (très aménagé) qui contenait 11956 morts. Des soldats allemands de la guerre 39-45 (la seconde guerre mondiale). Sur les plaques il y avait le nom des soldats, date de naissance et date de mort. Parfois il manquait une de ces indications et on pouvait lire par exemple : « Ein Soldat » et c’était tout. Nous l’avons quitté pour trouver un autre cimetière où nous avons goûté. Nous sommes repartis et nous avons trouvé un camping pour passer la nuit.

Lila – La nourriture en bivouac

9 avril 2010

On mange

  • De la semoule
  • Des carottes
  • De la soupe en boîte
  • Des bonbons
  • Des chocolats
  • Des courgettes
  • Des pâtes

On mange pas

  • Des choux
  • Des frites
  • Moussaka (mousse a ca (caca))
  • Poissons panés
  • Gâteau au chocolat
  • Des glaces

Léo – Vélo, famille, dodo

9 avril 2010

Mercredi 7 Avril

Quand nous nous sommes réveillés la rosée était glaciale. Nous avons petit-déjeuné puis nous sommes partis. Après 10 km supplémentaires  nous nous sommes arrêtés. Vous vous dites que deux heures de vélo par jour c’est rien mais allez-y et on va voir. Nous n’avons pas arrêté de descendre et de monter pour arriver dans une forêt ou nous avons campé.

Avantages

  • Etre dehors
  • Pas beaucoup d’école
  • Tous ensemble
  • Pique-niquer
  • Camper

 Défauts

  • Etre dehors
  • Tous ensemble
  • Pique-niquer  
  • Camper

Léo – Le Départ

9 avril 2010

Mardi 6 Avril

Ce matin nous avons commencé à préparer les bagages et vérifier le matériel. Nous avons bien fait car ma lampe ne marchait plus et c’était normal parce qu’une lampe allumée deux jours ça fini par s’éteindre. J’ai changé les piles puis je suis allé jouer. Nous étions prêt à partir quand ma grand-mère (qui devait prendre les photos) nous a appelés pour nous dire qu’elle avait noyé sa voiture. Mon père est allé la chercher et après une séance photos nous sommes partis. Au début il y avait de la route du coup nous ne pouvions pas faire les marioles mais après, sur le canal ça allait. Nous avons mangé après nous être bagarrés pour le coin puis nous sommes repartis.