Pontorson – Sourdeval

A deux voix cette fois-ci :

Anne

Y a du vent plein de vent et bien entendu il est de face, pour être honnête il serait de dos on ne s’en rendrait pas compte on aurait juste le sentiment d’être très en forme et d’avancer super bien, mais il est de face… Du coup on avance doucement mais sûrement et le soir on se caille c’est rien de le dire, enfin pour être honnête surtout les parents parce que les enfants Lila en particulier sont en mode chauffage central de maison de retraite, alors que j’ai un tee-shirt manches longues, une polaire légère, une polaire épaisse, le KWay et bonnet plus deux capuches, elle se balade en short et tee-shirt et se paie le luxe d’avoir les mains chaudes ! Bref, le soir dans le duvet grand froid je me dis que je vis ma journée pour ce moment-là, même si le matin il ne fait que 3°C dans la tente c’est quand même le pied. Actuellement nous nous trouvons près de la grande cascade de Mortain et le spectacle est très chouette ainsi que le bruit de l’eau en plus il y a du soleil et nous sommes à l’abri du vent, manque plus qu’une connexion Internet pour envoyer ma prose et voir les vôtres !

Pascal assume parfaitement les habits séchant derrière lui accrochés au fanion de la remorque, même quand ce sont des culottes avec sur l’une d’elle l’imprimé « Lucky in love » ! Comme ça, les gens qu’on croise ont tous l’air content de nous voir.

Pascal

La voie verte de Pontorson à Mortain, aménagée sur une ancienne voie ferrée. Royal, malgré le vent de  face permanent qui finit par user. On survole la campagne  normande comme sur un tapis volant (à pédales…), par-dessus les vallées, au travers des collines. Ruisseaux aux eaux claires, vaches rustiques embourbées dans les champs, petits bois, hameaux, et quelques superbes bâtisses anciennes à tourelles, aux murs de pierre et aux toits d’ardoise à pans multiples. Ca monte, doucement mais longtemps, et l’arrivée au camping de Mortain (étendue d’herbe derrière la chambre d’agriculture avec une belle vue en surplomb) est laborieuse.

P.S. : à ne pas louper, au pont de Pontaubault, les délicieuses brioches de la boulangerie, en rive gauche de la Sélune.


Les photos sur Picasa

Une Réponse to “Pontorson – Sourdeval”

  1. Manoune Says:

    Paradis d’herbe tendre pour vaches normandes et immigrées, que c’est beau la Normandie, même si ce n’est pas le « pays qui m’a donné le jour ».

    Alors, on chante?

    « Je veux revoir ma Normandi-i-e, etc… »

    Admirez. (J’ai admiré le petit étendage » Lucky in love » : très sympa.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :