Lisieux – Les Tilleuls (Abbeville)

  • Notre moyenne a carrément augmenté, depuis quelques jours nous faisons une quarantaine de kilomètres par jour. Les enfants ne se plaignent pas, mais hier soir Lila était rincée. Nous allons reprendre une trentaine et ce sera très bien, pour moi aussi d’ailleurs.
    Pour traverser la Seine nous avons pris le bac à Quillebeuf, c’était amusant et insolite, au milieu des nombreux autres véhicules (voitures, camions…). Alors que nous regardions la carte pour voir ou nous allions dormir, le capitaine du « bateau » a proposé à Léo de le rejoindre dans sa cabine en nous annonçant « je vous le ramène ». En fait, il lui a fait faire la traversée – ravi, le Léo !
  • 23 avril – Etretat, Hier soir, restaurant, et pour la première fois, pas un Mac Do – ravi, le Pascal !
    15 jours sans chaises, ni table ni murs, et vous avez deux enfants adorables au restau qui ne bougent pas, sages comme des images. Il est possible que la montée à 15% et les autres, un peu moins dures mais tout de même, y soient pour quelque chose ! D’ailleurs, il faut noter que les enfants montent les très grosses montées sur la selle pendant que les parents poussent leurs vélos à pied en ahanant.
  • Les enfants ont bien compris qu’ils n’avaient pas beaucoup de temps. Du coup, en quelques secondes ils font amis-amis avec tous les enfants qu’ils croisent. Oublié, le temps ou ils restaient dans nos jambes en jetant des regards par en-dessous.
  • Plan « scabreux » à Etretat : nous voilà partis pour une ballade avec pique-nique, on part sur la plage pensant y trouver un escalier (marqué sur la carte) qui monte jusqu’en haut de la falaise. Arrivés au bout, déception, pas d’escalier (l’escalier est de l’autre côté de la pointe, inaccessible), mais un vague bout d’échelle pourrie. Pascal a bien envie d’y aller mais vu l’état du truc, il convient volontiers que ce ne serait pas sérieux. On pique-nique juste à côté, Pascal jette quelques coups d’œil désolé vers cette échelle (enfin quand je dis « échelle », elle n’est même pas accessible en levant les bras et en se mettant sur la pointe des pieds, il faut escalader pour l’atteindre !) qui nous permettait de faire une boucle (tellement plus fun et mieux qu’un bête demi-tour quand on fait une ballade) mais pour moi il n’en est pas question, c’est vraiment trop scabreux. Le pique-nique se termine, on remballe et Pascal va jeter un dernier coup d’œil à son échelle… un pêcheur arrive sur la falaise avec cannes etc… et que je te passe tout ça en bas, et que je prends l’« échelle pour descendre sous l’œil réjoui de M. Mallard, qui s’empresse de demander si la suite est du même acabit ou non. Apparemment, non… Bref, on est tous montés sur cette échelle et je n’en menais pas large, lui non plus d’ailleurs mais ça valait le coup parce que la boucle, elle, était drôlement chouette, dixit Léo.
  • 27 avril, il est 22h22, on est à quelques kilomètres de Dieppe. Pascal fait la route de demain et moi je savoure d’être allongée au chaud dans mon duvet avec mon nouveau bout de dent tout beau, tout neuf dans la bouche : ça m’a pris la journée à Dieppe mais c’est enfin terminé, on va arrêter de perdre notre temps avec ça. Mon vélo vient de passer les 1000 kilomètres et tout tient sauf la béquille qui a cassé, oups ! Les fesses se tannent mais elles tiennent aussi… Normalement, d’ici 1 ou 2 jours nous devrions repasser devant un Mac Do et prendre le temps de s’y arrêter pour faire une connexion. Les enfants seront ravis et Pascal pourra râler un peu en toute impunité… ! Depuis quelques jours, le temps est moins sec et plus agréable et on voit enfin, détail non négligeable, la face avant des éoliennes !
  • NB : pour ce qui est des commentaires qui ne sont pas tout de suite approuvés ou validés, c’est simplement le temps qu’on trouve une connexion Internet pour les débloquer et, comme on évite les villes, il y en a peu…
    A propos de commentaires, allez jeter un coup d’œil ici sur la prose de Guy qui mérite spécialement le détour !
  • 29/04, Les Tilleuls (près d’Abbeville), Nous sommes dans un camping où, Oh bonheur, il y a une connexion Internet, du coup on prend un peu plus de temps pour écrire, mettre les photos, valider les commentaires… On s’en donne à cœur joie, quant aux enfants, écran géant et WII, c ’est bien simple, ils ne veulent plus repartir. Pourtant, c’est un des camping les moins chers qu’on ait croisés, comme quoi. Lila a fait une belle chute hier en regardant trop longtemps son rétroviseur nouvellement installé. Genou bien râpé, le stock de « Bétadine » et de pansements en prend un coup. Ça pique, mais elle supporte courageusement (à la Lila : tout bloqué !) et après sa chute elle est repartie quand même, bien que plus doucement.

A la prochaine, pourquoi pas depuis la Belgique !

Les photos sur Picasa

5 Réponses to “Lisieux – Les Tilleuls (Abbeville)”

  1. Manoune Says:

    Je vous trouve magnifiques à Etretat, même si Anne n’avait pas encore son bout de dent tout neuf, ça ne se voit pas du tout!
    A posteriori, je me fais du souci pour vous, montant sur la falaise en train de s’écrouler par une échelle pourrie!!! Je croyais que Pascal était RAISONNABLE !
    Là j’entends un merle faire de merveilleuses vocalises. Il y en a sûrement, là où vous campez (enfin, si les enfants veulent bien se déscotcher de leur écran)

    C’est bien, de prendre du bon temps!

    Plein de bisous (et surtout à la pauvre blessée : dis-donc, Lili, t’es pas blessée de la main qui écrit? J’ATTENDS TA PROSE!)

  2. Manoune Says:

    Je me régale avec les photos!

  3. Manoune Says:

    Il est REELLEMENT 20h18

  4. perrouillet delphine Says:

    coucou!
    Bravo je vous félicite…Et pour vous récompenser les enfants de vos efforts et de votre bonne humeur, je vous offre une glace deux boules au prochain arrêt… Je rembourserai vos parents en Septembre, notez le prix sur un carnet. Et si vous êtes raisonnables, je passe à la vitesse supérieuse avec gaufre au nutella. J’espère que vous avez du nutella au petit déj…(photo SVP). Aujourd’hui je suis allée avec les filles voir Adèle Blanc-Sec au cinéma, il pleuvait des cordes. Je suis dans mon canapé et je vais en être virée sous peu car c’est la finale de la coupe de france… C’est lamentable…
    Je vous embrasse bien fort
    Delphine
    Delphine

    • 9roueslibres Says:

      Les enfants sont au lit (ravis, et devant la télé) dans un B&B, nous ne sommes pas tous les soirs des parents indignes ! Ils n’ont pas encore vu ton commentaire, mais je vois déjà leur tête ! Bien entendu il y aura une photo !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :